Gasset refuse de céder à la panique


Jean-Louis Gasset cherche encore la bonne formule.
Jean-Louis Gasset cherche encore la bonne formule.

Avec une victoire et trois nuls en quatre journées et un jeu pas vraiment flamboyant, l'AS St-Etienne ne vit pas un début de saison rêvé. Mais Jean-Louis Gasset, qui prépare un déplacement compliqué à Paris demain soir (5e journée), ne s'inquiète pas pour autant. "La pression fait partie de notre métier", a-t-il déclaré en conférence de presse hier. "Je ne veux pas que l'équipe soit pessimiste sur son début de saison. Aujourd'hui, si on avait deux points de plus, tout le monde dirait que Saint-Étienne fait une bonne entame de championnat. Ces deux points, on les aurait eus si on avait bénéficié d'un penalty ou qu'on ne nous avait pas refusé un but sur hors-jeu contre Amiens (0-0, ndlr)."

Le coach Stéphanois, qui a accueilli Wahbi Khazri, Yannis Salibur et Loïs Diony (de retour de prêt) cet été, cherche "la bonne formule" pour faire évoluer ces nouveaux éléments offensifs ensemble. "Pour le moment, comme Thomas Tuchel, je fais partie des entraineurs qui cherchent la bonne formule. Je communique avec mon staff, nous avons des réunions et je vois les joueurs mais il faut savoir être patient avec les joueurs. La dernière saison de Rémy Cabella en est la preuve."

Réagissez à l'article "Gasset refuse de céder à la panique"