La honte et la colère de Vincent Pajot après la déroute du derby

Vincent Pajot, le milieu de terrain défensif de l'ASSE.
Vincent Pajot, le milieu de terrain défensif de l'ASSE.

Dans une interview fleuve chez nos confrères du Progrès, Vincent Pajot (27 ans) a débriefé, sans langue de bois, le derby perdu face à l'OL.

Dimanche soir, les Verts de Saint-Etienne ont sombré face à l'Olympique Lyonnais (0-5), lors du premier acte du derby de Rhône-Alpes. Seul joueur à surnager dans cette débâcle, Vincent Pajot a profité d'un long entretien accordé dans les colonnes du Progrès pour revenir sur cette énorme déconvenue. Le milieu de terrain défensif ligérien ne cherche pas d'excuse et avoue avoir "honte d'avoir perdu de cette manière".

"Il faut le dire, on a honte"

"Beaucoup de déception et de frustration. Pour ma part, je connais l’importance du derby, tout l’engouement qu’il y a autour. On avait à cœur de faire quelque chose de bien, pour nos supporteurs, pour la ville. Ils le méritent. Après une lourde défaite, il y en a forcément. Quand il s’agit de Lyon, c’est encore plus compliqué à gérer. Oui, il faut le dire, on a honte d’avoir perdu de cette manière", a-t-il reconnu, avant d'envoyer un message au Peuple Vert.

"C’est un match qu’ils attendent toute l’année. Je comprends leur frustration, je suis autant en colère qu’eux. Même si nous, on est sur le terrain, on réagit de la même manière. Je ne pense pas qu’il y ait de tricheurs dans l’équipe. On va essayer de leur redonner du plaisir tout en étant conscient qu’il faudra attendre le retour à Lyon pour tout effacer", a poursuivi le numéro 5 des Verts (7 matches en Ligue 1 cette saison, 1 but inscrit, 1 passe décisive délivrée).

Pajot défend Garcia

L'ancien joueur de Rennes a ensuite tenu à apporter tout son soutien à Oscar Garcia, pas épargné par les critiques depuis plusieurs semaines : "Il faut trouver des gens sur qui rejeter la faute… Le discours du coach est toujours bien passé. Il est nouveau. Il ne fallait pas s’attendre à ce qu’en quatre mois, tout soit parfait. Cela mettra du temps. Il faut prendre du recul, être patient. Sur certains matches, on a senti sa patte. Sur d’autres, ce fut moins le cas. C’est à nous de faire les efforts et on ne les a pas forcément faits."

Vincent Pajot appelle donc ses coéquipiers à réagir au plus vite. Un rebond, qui, selon lui, passera par un travail acharné au quotidien. Les "valeurs stéphanoises" doivent également revenir au centre du projet : "Il faut enchaîner, gagner et faire honneur à notre maillot. Pour cela, il faut déjà que l’on retrouve les valeurs stéphanoises. Nos valeurs. Qu’on mouille le maillot. Il faut qu’on fasse plus, c’est sûr. Notamment dans un derby. On n’a pas joué le derby comme on aurait dû. C’est-à-dire comme des vrais guerriers. Cela passe par une remise en question de tout le monde. On est une famille, on doit rester soudé. Il est important de ne pas se disperser."


Réagissez à l'article "La honte et la colère de Vincent Pajot après la déroute du derby"