ASSE

La nouvelle stratégie du club, le choix Claude Puel... Roland Romeyer se livre

Commentaire(s)
Roland Romeyer, le président du directoire de l'AS Saint-Etienne.
Roland Romeyer, le président du directoire de l'AS Saint-Etienne.

Lors des voeux du club, Roland Romeyer, le président du directoire de l'ASSE, est revenu sur le changement de cap des Verts, réaffirmant par ailleurs son soutien sans faille à Claude Puel.

En marge des voeux adressés aux partenaires, ce jeudi après-midi, Roland Romeyer, le président du directoire de l'AS Saint-Etienne, a évoqué le changement de stratégie opéré par son club, qui a "atteint les limites de son potentiel économique" et qui a donc fait le choix, un peu contraint et forcé, de se tourner vers sa jeunesse. "En dix ans, nous avons doublé notre budget et augmenté, depuis 2015, la masse salariale de 40 %. Cette augmentation est d'autant plus considérable que l'économie des clubs de football est fragile car étroitement liée aux droits télé et donc aux résultats sportifs. Nous avons atteint les limites de notre potentiel économique. Nous ne pouvons briser ce plafond de verre sous peine de mettre l'ASSE en danger sur le plan financier", a rappelé le dirigeant ligérien, et de réaffirmer la nouvelle direction prise par son club. "Il y a une autre voie pour réussir des performances, continuer à s'inscrire dans le haut du tableau et assurer la pérennité du club. Cette voie, c'est celle de la formation, du développement de jeunes talents", a estimé Roland Romeyer.

Pour ce dernier, Claude Puel est l'entraîneur idéal pour réussir cette transition liée à des impératifs économiques : "Il a totalement intégré les enjeux financiers. Partout où il est passé, il a toujours eu cette volonté de construire et faire progresser les jeunes. Il est celui qu'il nous fallait pour porter un tel projet et initier le changement", a soutenu le président du directoire, relativement confiant et optimiste pour l'avenir de l'ASSE, qui renoue au passage avec certaines de ses valeurs, un temps oubliées : "Aujourd'hui, nous traversons une passe difficile mais qui s'explique par le nombre de joueurs absents depuis deux mois. Néanmoins, plusieurs jeunes issus du centre de formation sont apparus en professionnels. Certains se sont affirmés. L'histoire montre que notre club a réussi de grandes performances, et pas seulement dans un passé lointain, en s'appuyant sur des jeunes formés au club", a rappelé Roland Romyer. "C'est une voie adaptée à la dimension économique du club et de son territoire. C'est aussi une voie qui correspond à notre identité", a-t-il conclu.