Le dilemme Beric...


Robert Beric a encore fait parler son sens du but.
Robert Beric a encore fait parler son sens du but.

Décisif face à Strasbourg hier soir, Robert Beric pourrait rendre de grands services à l'ASSE sur cette fin de saison. Mais sa situation contractuelle complique les choses...

Quand d'autres joueurs auraient fait une tête de six pieds de long, ou au mieux esquissé un sourire, Robert Beric ne s'est pas privé de fêter son but, puis celui qu'il a offert à Loïc Perrin, mercredi soir, lors de la victoire des Verts sur Strasbourg (2-1). L'attaquant slovène, titularisé pour la troisième fois de la saison en l'absence de Loïs Diony, vit pourtant l'une des périodes les plus délicates de son aventure à Saint-Etienne, démarrée à l'été 2015, et personne ne lui en voudrait d'afficher ses états d'âme vis-à-vis de sa situation. Mais ce n'est tout simplement pas dans sa nature... "Je me donne à 100% à chaque fois. C'est mon boulot de tout donner", a-t-il expliqué après la rencontre. "Ce n'est pas facile, parfois ce n'est pas facile... Mais j'essaie de rester concentré sur le jeu."

Le cas de Beric, entré dans sa dernière année de contrat, a fait l'objet de vives réflexions à l'ASSE l'hiver dernier. Les dirigeants Foréziens, qui l'avaient acheté pour plus de 6 M€ au Rapid Vienne il y a trois ans et demi, se sont longtemps demandés s'ils n'avaient pas intérêt à le vendre dès cet hiver afin de récolter une indemnité de transfert, même dérisoire. Une idée d'autant plus soutenue en interne que l'attaquant de 27 ans, touché à plusieurs reprises aux ligaments croisés d'un genou et déjà décidé à quitter le Forez, aurait pu jouer la deuxième partie de saison avec le frein à main pour s'éviter une nouvelle blessure qui l'aurait handicapé au moment de négocier avec son futur club. Mais il n'en est rien...

Beric est l'attaquant le plus prolifique de l'ASSE

Impliqué dans quatre réalisations de son équipe sur ses quatre dernières apparitions, Beric possède un ratio (1 but toutes les 103 minutes) qui en fait l'attaquant Stéphanois le plus prolifique cette saison, devant Wahbi Khazri (1 but toutes les 154 minutes). Alors que l'ASSE s'est relancée hier dans la courses aux places européennes, et pourquoi pas celles sur le podium, un dilemme va commencer à se poser pour Jean-Louis Gasset. Pour accompagner l'indéboulonnable Khazri à la pointe de son système en 3-5-2, l'entraîneur Ligérien dispose de deux options : continuer de miser sur Diony, qui peine toujours à enchaîner les bonnes prestations (5 buts en 23 matchs de Ligue 1), ou relancer Beric tout en sachant qu'il ne pourra plus compter sur lui après cette saison sauf retournement de situation. La composition de son onze de départ face au PSG, dimanche soir (25e journée de Ligue 1), livrera des éléments de réponse.

Réagissez à l'article "Le dilemme Beric..."