Pour Gasset, le manque d'impact physique a créé la différence


Gasset regrette un manque de précision dans le dernier geste
Gasset regrette un manque de précision dans le dernier geste

Jean-Louis Gasset nourrira des regrets. Après un bon début de match, l'ASSE a pris une déferlante (0-4)... et pourtant, "Paris n'a pas de grandes occasions." Après 22 minutes de jeu, le PSG a pourtant trouvé la faille. "Sur le but, c'est un exploit de la tête de Draxler, analyse le coach en conférence de presse. Si quand Paris doute un peu, on ne fait pas mal en ouvrant le score, c'est très difficile." Avec cinq défenseurs, les Verts ont reculé : "j'ai dit de rester dans le même schéma, surtout ne pas prendre de second but qui ferait très mal, mais il est arrivé beaucoup trop tôt. Mentalement, on a lâché."

Face à la pression et aux accélérations parisiennes, les Ligériens ont souffert "peut-être aussi un peu physiquement". De fait, l'AS Saint-Etienne s'est écroulée : "Paris a déroulé et on a vu un écart immense. J'avais dit avant le match qu'il faudrait être à 110% pour faire un résultat à Paris. Il y avait à faire bien sûr. Le plan de jeu était de jouer bas et de contrer en première mi-temps. Ça a été fait à la perfection. Malheureusement, on n'a pas réussi à marquer."

Réagissez à l'article "Pour Gasset, le manque d'impact physique a créé la différence"