Romeyer entre espoirs et inquiétudes...


Roland Romeyer espère bientôt céder l'ASSE.
Roland Romeyer espère bientôt céder l'ASSE.

En début de semaine dernière, les dirigeants de l'AS St-Etienne ont confirmé avoir entamé des négociations exclusives avec un fonds d'investissement américain, PEAK6, pour le rachat du club ligérien. Président et actionnaire depuis plus de dix ans, Roland Romeyer s'apprête à quitter ses fonctions avec le sentiment de passer la main à des gens responsables et assez puissants financièrement pour ramener les Verts sur le devant de la scène nationale. "Vous avez pu lire le nom du duo richissime qui amène l'argent (les Hulsizer, ndlr), le mari et la femme, et s'ils mettent Jérôme de Bontin, il sera président, sans doute. Mais le patron de PEAK6, c'est un grand gestionnaire", se félicite Romeyer dans une interview à France Bleu. "J'ai eu un très bon contact avec l'investisseur que j'ai rencontré en début de semaine. Il m'a fait une très forte impression, et moi, je marche au feeling. Je l'ai trouvé super bien et humble, il m'a plu en tant qu'homme, je suis admiratif de ce qu'il a fait depuis 92, de l'empire qu'il a monté. J'ai trouvé quelqu'un de simple, il m'inspire confiance."

Mais le président du directoire de l'ASSE nourrit toutefois quelques doutes et s'inquiète d'une possible perte des valeurs propres au club du Forez. "Après, on discute aussi les conditions d'accompagnement, parce que mon gros souci, c'est que quand on prend des décisions, on ne sait qu'à la fin si elles sont bonnes ou pas. Je souhaite la pérennité du club au niveau sportif, au niveau de l'image et des valeurs. C'est ce qui m’inquiète le plus, on verra ce qu'il va se passer", poursuit-il. "L'argent ne fait pas tout, c'est ça mon inquiétude, on fait des contrôles. Mais à voir la capacité financière de PEAK6... je ne veux pas parler des autres clubs, j'ai assez de soucis avec le mien, mais il n'y a rien de comparable. PEAK6 a une surface financière importante, donc après ce que je veux savoir, c'est le business plan, ce qu'ils vont investir. Je suis là pour les aider à franchir ces paliers, pour respecter les valeurs du club."

Réagissez à l'article "Romeyer entre espoirs et inquiétudes..."