ASSE

Ruffier et Gasset affichent leurs ambitions élevées avec les Verts

Commentaire(s)
Stéphane Ruffier et l'AS Saint-Etienne veulent retrouver l'Europe.
Stéphane Ruffier et l'AS Saint-Etienne veulent retrouver l'Europe.

Cinquième du classement de Ligue 1 à la mi-saison, l'AS Saint-Etienne veut confirmer et même faire mieux en 2019. Qu'on se le dise, le podium n'est plus un mot tabou dans le Forez.

Avec 8 victoires, 6 nuls et 4 défaites en 18 sorties (30 points), les Verts de Saint-Etienne pointent à une solide cinquième place du classement de Ligue 1 à mi-saison. Le podium n'est même qu'à deux petites longueurs et la deuxième place seulement quatre unités devant. Fort logiquement, le club ligérien peut donc légitimement prétendre à accrocher ces places de prestiges et, chose nouvelle, les joueurs et le staff ne cachent plus trop cette ambition élevée.

"Avec l'équipe qu'on a, on a les moyens de finir européens sans compter sur les titres du Paris Saint-Germain. On est des compétiteurs, on veut aller chercher une coupe européenne. C'est l'ADN de ce club, on le dit souvent, et ça me manque", avoue Stéphane Ruffier, le portier de l'ASSE, en conférence de presse, et de poursuivre, convaincu par le potentiel de sa formation : "Je n'ai pas de doute sur la qualité de notre équipe et ce qu'elle est capable de faire."

Le podium en ligne de mire

Ambitieux, le dernier rempart des Verts a vu son entraîneur tenir le même discours quelques minutes plus tard. Oui, Saint-Etienne a faim de victoires et le fait savoir : "Mes voeux pour la nouvelle année 2019 ? Souhaiter que l'on arrive à nos objectifs. Bien sûr, le podium est jouable", reconnaît Jean-Louis Gasset. S'ils visent grand, les deux hommes savent pertinemment que cet objectif ne sera atteignable qu'avec une seconde partie de saison quasi parfaite.

"On n'est pas loin, mais beaucoup d'équipes peuvent y prétendre. Une grosse série nous attend, mais même si on la réussi, il restera encore quinze matches", tempère le technicien ligérien, définitivement sur la même longueur d'ondes que son gardien : "Il faut le répéter chaque week-end, répondre aux rendez-vous. Pour le moment, on est à 4 points de Lille, les dauphins, on est un peu derrière... mais on est là !", rappelle en conclusion le numéro 16 forézien.