Coronavirus

Baisse des salaires : ce que l'ASSE pourrait économiser

Commentaire(s)

S'il décidait d'adopter la nouvelle baisse des salaires préconisée par la LFP et l'UNFP la semaine dernière, Saint-Etienne pourrait économiser plus d’un demi million d’euros par mois.

Passée au chômage partiel, comme tous les autres clubs de l’élite, l’AS St-Etienne devrait annoncer avant la fin du mois de nouvelles baisses de salaires au niveau de l’effectif professionnel. "Si la situation devait perdurer, il est évident que la contribution de l'effectif professionnel et de l'encadrement serait essentielle", avait déclaré Xavier Thuilot, son directeur général, il y a quelques jours. Depuis, la Ligue et l’UNFP, le syndicat des joueurs, ont trouvé un accord sur une baisse provisoire maximale de 50% des émoluments des joueurs de Ligue 1. Pour chaque tranche (10-20K, 20-50K, 50-100K€, plus de 100K€), 20%, 30%, 40% et 50% sont amputés aux salaires des joueurs, en plus de la baisse consentie lors du passage au chômage partiel.

L’ASSE, qui a déclaré pour l’exercice précédent une masse salariale de 53,6 millions d’euros, n’est pas le club français le plus concerné par ces nouvelles entailles à venir sur les émoluments des joueurs. Mais elles représenteraient tout de même un joli coup de pouce sur le plan financier, au coeur d'une période de vaches maigres (près de 15 M€ de manque à gagner en droits TV et billetterie). 520 000 euros par mois, voilà l’économie que réaliseraient les Verts en suivant les préconisations de la Ligue et de l’UNFP, selon nos calculs, basés exclusivement sur les dix plus hauts salaires de l’effectif donnés par le journal L’Equipe début février (*).

Prenons M'Vila pour exemple. Sur son salaire de base de 210 000 euros brut mensuel, le plus élevé de l’effectif stéphanois, le milieu de terrain ne touche plus que 147 000 euros depuis le passage au chômage partiel (70% du salaire de base). Il garde ensuite 10 000 euros sur la tranche inférieure à 10 000 euros (baisse de 0%), puis 16 000 sur la tranche de 10 à 20 K€ (baisse de 20%), 35 000 sur la tranche de 20 à 50 K€ (baisse de 30%), 60 000 sur la tranche de 50 à 100 K€ (baisse de 40%) et enfin 13 000 sur la tranche supérieure à 100 K€ (baisse de 50%). Il lui reste donc 134 000 € à la fin du mois, soit une baisse de 36% et une économie de 76 000 € pour l'ASSE. Une économie provisoire puisque, faut-il le rappeler, le solde non versé sera remboursé aux joueurs une fois la saison terminée.


(*) nos calculs pour chacun de ces dix joueurs sont détaillés dans la vidéo intégrée à cet article

Pour ne plus manquer les nouvelles vidéos MadeInFOOT : Abonne-toi !