1,7 millions de profits en 2015-2016

MadeinFOOT a décortiqué le dernier rapport rendu par la DNCG à la Ligue. L'occasion de découvrir les bons résultats réalisés par les clubs de Ligue 1 lors de la saison 2015-2016...

Chaque année, la Direction nationale de contrôle de gestion passe au peigne fin les comptes des clubs professionnels français, de la Ligue 1 à la Ligue 2. Le gendarme financier de la LFP a rendu son rapport sur l’exercice 2015-2016 il y a quelques jours et cela nous a permis d’en savoir plus sur la santé financière du championnat de France. À l’échelle nationale, on remarque que le résultat net cumulé des quarante clubs de L1 et L2 affiche un excédent de 3 M€, alors qu’il présentait un déficit depuis sept ans !

En s’axant exclusivement sur les vingt clubs de l’élite, on retrouve un excédent de 20,5 M€ (contre -56M€ en 2014-2015). Ce bon résultat s’explique majoritairement par les bénéfices récoltés sur le marché des transferts (381 millions glanés entre le 1er juillet 2015 et le 30 juin 2016), même si les revenus hors mutations (droits TV, billetterie, sponsoring...) ont également augmenté, de 4,4%. Un moindre mal, puisque les charges hors mutations (masse salariale, frais généraux...) ont continué à exploser (+8%).

Sans le mercato, les clubs de Ligue 1 auraient donc encore terminé la saison 2015-2016 déficitaires, exceptés le Gazélec Ajaccio et le SCO d’Angers, qui sont les seuls à avoir affiché un résultat d’exploitation excédentaire (respectivement 1,5 et 1,2 M€). L’exemple le plus frappant se trouve sur le Rocher, où l’AS Monaco a profité de ses 91,1 M€ de recettes sur les transferts (ventes de Martial, Kurzawa, Abdennour et Carrasco notamment) pour combler un déficit structurel de 83,3 millions d’euros et arriver quasiment à l’équilibre (-10 000 €). Avec 10,4 millions de profits, le Paris St-Germain est le club ayant réalisé le meilleur résultat net, devant Lyon (9,8 millions) et Nice (6,2 millions). A contrario, Bastia, Toulouse, Rennes, Bordeaux et surtout le LOSC ont affiché des comptes dans le rouge, le 30 juin dernier.


RÉSULTATS DES CLUBS HORS TRANSFERTS EN 2015-16 (entre parenthèses le détail des produits et des charges)

  1. GFC Ajaccio : 1,5 millions d'euros (13 M€ de produits - 12 M€ de charges)
  2. Angers : 1,2 M€ (29 - 28)
  3. Troyes : -1 M€ (21 - 22)
  4. PSG : -1,1 M€ (542 - 544)
  5. Reims : -2 M€ (28 - 30)
  6. Bastia : -4,8 M€ (26 - 31)
  7. Caen : -6,2 M€ (35 - 41)
  8. Nantes : -6,8 M€ (35 - 41)
  9. Nice : -7,4 M€ (44 - 51)
  10. Guingamp : -8,2 M€ (28 - 36)
  11. Montpellier : -9,9 M€ (40 - 50)
  12. St-Etienne : -10,4 M€ (67 - 77)
  13. Rennes : -11 M€ (47 - 58)
  14. Lorient : -11,7 M€ (29 - 40)
  15. Toulouse : -13 M€ (30 - 43)
  16. Bordeaux : -20,3 M€ (68 - 88)
  17. Lyon : -21,3 M€ (159 - 180)
  18. Lille : -38,1 M€ (57 - 95)
  19. Marseille : -46,7 M€ (111 - 157)
  20. Monaco : -83,3 M€ (77 - 160)

RÉSULTATS NET DES CLUBS en 2015-16 (entre parenthèses le résultat des transferts)

  1. PSG : 10,4 millions d'euros (8 M€ réalisés grâce aux transferts)
  2. Lyon : 9,8 M€ (38,6)
  3. Nice : 6,2 M€ (15,1)
  4. Angers : 5,4 M€ (5,9)
  5. Caen : 5 M€ (13,3)
  6. Lorient : 4 M€ (18,4)
  7. Troyes : 3 M€ (5,4)
  8. Guingamp : 2,2 M€ (8,1)
  9. St-Etienne : 1,7 M€ (13,7)
  10. GFC Ajaccio : 1,2 M€ (-0,04)
  11. Reims : 0,6 M€ (2,9)
  12. Nantes : 0,5 M€ (15,8)
  13. Marseille : 0,4 M€ (49,2)
  14. Monaco : -10 000 € (91,1)
  15. Montpellier : -10 000 € (9,4)
  16. Bastia : -1,9 M€ (3,2)
  17. Toulouse : -1,9 M€ (10,5)
  18. Rennes : -2,8 M€ (10,2)
  19. Bordeaux : -5,5 M€ (15,2)
  20. Lille : -17,9 M€ (20,7)

Réagissez à l'article "1,7 millions de profits en 2015-2016"