L1

Des Verts aux deux visages chutent face à l'OGC Nice (résumé et notes)

Commentaire(s)
L'AS Saint-Etienne s'est inclinée face à l'OGC Nice (1-3), ce dimanche après-midi en Ligue 1.
L'AS Saint-Etienne s'est inclinée face à l'OGC Nice (1-3), ce dimanche après-midi en Ligue 1.

Malgré une belle réaction en seconde mi-temps, l'AS Saint-Etienne s'est inclinée face à l'OGC Nice (1-3), ce dimanche après-midi lors de la 7ème journée de Ligue 1. Troisième défaite de rang pour les Verts, qui reculent à la dixième place du classement (10 points). Le Gym, lui, enchaîne une deuxième victoire d'affilée et grimpe au cinquième rang (13 points).

Ligue 1 - 7e Journée

Saint-Etienne
1 - 30 - 2 Nice
A. Aouchiche 57'
8' P. Lees Melou
30' A. Gouiri
91' M. Maolida

Disposés en 3-4-1-2 avec Adil Aouchiche en meneur de jeu, les Verts ont eu beaucoup de mal à se faire à ce schéma tactique et à rentrer dans leur partie. Empruntés et trop attentistes, les Ligériens ont rapidement été sanctionnés par des Aiglons ultra réalistes. Sur un corner botté de la gauche du terrain par Amine Gouiri, Jessy Moulin est sorti de son but pour boxer le ballon plein axe. Pierre Lees-Melou, à la retombée du cuir, a alors expédié une demi-volée piquée du gauche qui est venu se loger dans la lucarne du but forézien (0-1, 8ème). Ce but, précoce, a paradoxalement eu le mérite de faire réagir les hommes de Claude Puel, qui ont répliqué en sollicitant Walter Benitez via Zaydou Youssouf. Mais le portier argentin des Aiglons s'est montré vigilant en détournant la puissante demi-volée décochée par le relayeur gaucher (10ème). Déterminés à revenir au score, les Verts ont affiché du mieux mais ont manqué de précision et de poids offensif pour recoller. Pire, ils ont même flirté avec la correctionnelle à plusieurs reprises et n'ont dû leur salut, provisoire, qu'à un très bon Jessy Moulin.

Jessy Moulin sauve puis plombe les Verts

Coup sur coup, le dernier rempart forézien a ainsi sorti des arrêts décisifs : d'abord sur une tête d'Amine Gouiri (21ème), puis sur la reprise pied droit de Pierre Lees-Melou qui a frôlé le doublé (21ème). En souffrance et à l'issue d'une nouvelle offensive niçoise mal terminée par Rony Lopes (24ème), Claude Puel a décidé de changer ses plans. Exit le 3-4-1-2 expérimental et retour à un schéma plus classique en 4-4-2 (26ème). Titulaire dans le couloir gauche défensif, Kévin Monnet-Paquet est alors monté d'un cran, basculant au passage sur la droite, et Panagiotis Retsos a pris le poste de latéral gauche. Ces différents changements n'ont toutefois pas empêché l'ASSE de concéder le but du break à la demi-heure de jeu. Sur une énorme incompréhension entre Saydou Sow et Jessy Moulin, qui a alors commis une faute de main, Amine Gouiri, à l'affût, en a profité pour pousser le cuir dans le but vide (0-2, 30ème). Le break fait, le Gym a ensuite tranquillement géré son avance jusqu'à la pause. Seule une tentative hors cadre de Kévin Monnet-Paquet, en toute fin de mi-temps, est venue faire passer des petits frissons dans les rangs du club azuréen (44ème).

À voir aussi : Le film de Saint-Etienne - Nice

Après la pause, Claude Puel a lancé Miguel Trauco et Denis Bouanga dans la bataille, à la place des décevants Saydou Sow et Jean-Philippe Krasso. Des changements payants puisque les Verts sont apparus transfigurés. Plus mordants et bien bien plus coordonnés dans leur pressing, les coéquipiers de Mahdi Camara ont affiché un visage radicalement différent et ont rapidement concrétisé ce renouveau. Ainsi, à la suite d'une relance complètement ratée de Walter Benitez, Romain Hamouma a su se montrer patient pour délivrer un caviar à Adil Aouchiche. D'un plat du pied droit à ras de terre, le meneur de jeu forézien a alors réduit la marque et relancé les débats (1-2, 57ème). Revigorés par cette réduction du score, amplement méritée, les Ligériens ont ensuite continué de pousser face à des Niçois de plus en plus fébriles. Dans un gros temps fort, les Verts ont alors pensé obtenir un penalty pour une faute pourtant évidente de Dante sur un Romain Hamouma intenable (66ème). Mais, de manière assez incompréhensible, la VAR a confirmé la décision initiale de Monsieur Amaury Delerue de ne pas siffler penalty...

Nice plie mais ne rompt pas

Malgré ce coup du sort, l'ASSE n'a pas abdiqué et Romain Hamouma, encore lui, a contraint Walter Benitez à une belle parade sur un coup-franc enroulé du droit (69ème). Jusqu'à la fin du match, les pensionnaires du Stade Geoffroy-Guichard ont ensuite essayé de recoller au score, sans y parvenir toutefois. Dans le temps additionnel, les Aiglons ont même brisé les derniers espoirs d'un retour stéphanois lorsque Myziane Maolida a profité d'un tir bien trop croisé de Dan Ndoye pour pousser le cuir dans les filets de Jessy Moulin et mettre définitivement son équipe à l'abri (1-3, 90ème+2). Un succès précieux pour les hommes de Patrick Vieira, qui grimpent à la cinquième place du classement et qui peuvent sereinement se tourner vers la préparation de leur première journée de Ligue Europa, jeudi soir face au Bayer Leverkusen. L'AS Saint-Etienne, de son côté, a livré un match inégal. Après une première mi-temps très compliquée, les Foréziens ont livré un très bon second acte, sur lequel il serait bon de s'appuyer pour mettre fin, dès la semaine prochaine, à une série de trois défaites de rang.

Photos Matchs : Saint-Etienne 1 - 3 Nice