Deux Stéphanois dans l'équipe-type de la 26e journée


L'équipe-type de la 26e journée de Ligue 1.
L'équipe-type de la 26e journée de Ligue 1.

La 26e journée de Ligue 1 terminée depuis hier soir, la rédaction de MadeinFOOT s'est concertée pour établir son équipe-type du week-end. On y retrouve deux Stéphanois, trois Monégasques, un Parisien, un Lillois, un Niçois, un Montpelliérain, un Troyen et un Rennais.

L’ÉQUIPE-TYPE DE LA 26E JOURNÉE

  • Ruffier (St-Etienne) : le gardien stéphanois était en mode muraille samedi à Angers (0-1). Ses trois parades décisives ont permis à son équipe de rester dans le match puis de conserver son avantage. Une prestation XXL pour le portier ligérien, qui avait peut-être besoin d’un match référence au coeur de cette saison compliquée.
  • Sidibé (Monaco) : il a souvent bien muselé le côté gauche de l'attaque dijonnaise (4 tacles, 3 interceptions) et profité des errances de Valentin Rosier pour prendre l'espace. Auteur de sa troisième passe décisive lors de ses six dernières sorties, l'ancien Lillois a aussi amené l'action à l'origine du pénalty de l’ASM, finalement vainqueur 4-0. Monaco ne prend pas de but, Djibril Sidibé est à l'initiative des actions offensives : sa route vers la Russie semble toute tracée.
  • Dante (Nice) : en difficulté face au Lokomotiv Moscou jeudi soir en Ligue Europa (2-3), le défenseur central et capitaine azuréen a bien rectifié le tir dimanche après-midi face à Nantes (1-1). Auteur de l'ouverture du score, d'un but de renard, il a livré un très bon match par ailleurs (91 ballons touchés, 90% de passes réussies, 16 ballons récupérés).
  • Hérelle (Troyes) : avant sa victoire devant Metz (1-0), cela faisait près d’un mois que l’ESTAC n’avait pas réalisé de clean sheet. Cette performance doit beaucoup à la prestation de son grand défenseur, qui a remporté 6 de ses duels aériens et récupéré 22 ballons, mais qui s’est également appliqué à bien relancer (91% de passes réussies).
  • G.Silva (St-Etienne) : à l’instar de Mathieu Debuchy dans le couloir droit, le latéral gauche brésilien s’est bien défendu à Angers, réalisant 3 tacles et 3 dégagements, tout en apportant offensivement (3 centres, 2 dribbles réussis).
  • Fabinho (Monaco) : buteur sur pénalty, le brésilien a été très intéressant dans l’entre-jeu monégasque, aussi bien à la récupération (2 tacles, 2 interceptions) que dans la production du jeu (92% de passes réussies).
  • Lasne (Montpellier) : sa polyvalence a été d'une grande aide pour Michel Der Zakarian contre Guingamp (1-1). D'abord placé dans le couloir gauche, il a profité du passage au 4-4-2 à plat pour retrouver sa place dans l'entre-jeu, où il a rayonné en deuxième mi-temps (83 ballons touchés, 4 frappes).
  • L.Araujo (Lille) : quelle entrée en jeu pour le brésilien face à Lyon (2-2) ! Anwar El Ghazi est sorti blessé, alors qu'il semblait être le seul Lillois bien rentré dans son match, et Luiz Araujo, en le remplaçant, a montré qu'il était parfaitement capable de suppléer son coéquipier. Une superbe entente avec Nicolas Pépé, de bons débordements (4 dribbles réussis), un but (sur 6 frappes) et une passe décisive : l'attaquant commence enfin à montrer l'étendue de son talent dans le Nord.
  • Lemar (Monaco) : revenu de blessure la semaine dernière, l’international français retrouve du rythme et sa prestation face au DFCO en atteste. Constamment disponible (71 ballons touchés, record du match), il en a profité pour délivrer de bons ballons à ses partenaires (90% de passes réussies), sans oublier de tenter sa chance (3 frappes, aucune cadrée).
  • Neymar (Paris) : fautif sur l'ouverture du score de Strasbourg avec une perte de balle, l'attaquant a connu une entame de match délicate, à l'image de son équipe. Mais il a ensuite rapidement corrigé le tir en étant impliqué sur l'égalisation de Julian Draxler puis en inscrivant le deuxième but des siens. Passeur décisif sur la cinquième et dernière réalisation de son équipe, d'une magnifique transversale, il a bien conclu le festival offensif des Parisiens face aux Alsaciens (5-2).
  • Sakho (Rennes) : Rennes pourrait avoir trouvé son attaquant fétiche ! Très remuant sur le front de l’attaque à Caen (2-2), l'ancien Hammer s'entend très bien avec Benjamin Bourigeaud et Ismaïla Sarr. Auteur d'un doublé, il s'est aussi distingué en prenant régulièrement le dessus sur une défense normande qui n'a pas su comment le prendre... Il s'est même mué en premier défenseur lors des temps faibles du Stade rennais. Un bon match.

Réagissez à l'article "Deux Stéphanois dans l'équipe-type de la 26e journée"