L'ASSE sombre au Parc (analyse et notes)


L'ASSE tombe à Paris
L'ASSE tombe à Paris

Cinq à la suite pour Paris ! Dominateurs et tranquilles, les hommes de Thomas Tuchel mettent une claque aux Verts (4-0) en cette cinquième journée de Ligue 1.

Ligue 1 - 5ème journée
Paris Saint-Germain - AS Saint-Etienne : 4-0 (1-0)
Buts :
Draxler (22ème), Cavani (s.p 51ème), Di Maria (76ème) et Diaby (84ème) pour le PSG.

LE FAIT DU MATCH

Paris, défense tranquille. Sans Rémy Cabella, l'AS Saint-Etienne a tenté de poser des problèmes au PSG durant toute la première période, avec une organisation plutôt intelligente... sauf que les passes parisiennes par dessus la défense ont fini par créer la différence. L'ASSE recule, se fait prendre et le PSG déroule. Mbappé et Neymar en tribune, les remplaçants franciliens s'en sont donné à coeur joie. Derrière, la défense a enfin réussi à contrôler. Après avoir encaissé deux buts contre Nîmes, un contre Angers et Guingamp, la défense menée par un grand Thiago Silva réussit enfin un clean-sheet.

LES BUTS

1-0 (22ème) : Paris ouvre la marque ! Saint-Etienne presse haut au milieu de terrain, le ballon est repoussé sur Thiago Silva. Le Brésilien contrôle et trouve la différence pour servir Marco Verratti aux trente mètres. L'Italien se retourne, seul, et lobe une passe du gauche pour Julian Draxler. L'Allemand prolonge de la tête en hauteur, résiste à Kevin Monnet-Paquet et reprend de la tête au-dessus de Stéphane Ruffier avancé.

2-0 (51ème) : Cavani sur penalty ! Le PSG monopolise le ballon depuis le retour des vestiaires, le cuir passe de pied en pied sans qu'un Stéphanois n'intervienne... jusqu'à la frappe de trente mètres d'Adrien Rabiot. Trop écrasé, le tir atterrit dans les pas d'un Edinson Cavani à la limite du hors-jeu. L'Uruguayen contrôle... et se fait sécher par Loïc Perrin. El Matador s'en va se faire justice lui-même : il ouvre son pied et bat tranquillement Stéphane Ruffier.

3-0 (76ème) : Di Maria en rajoute un ! Lancé sur le côté droit, Lassana Diarra a un boulevard devant lui. Le milieu de terrain pousse jusqu'à l'entrée de la surface, temporise et envoie un centre fort vers les abords de la surface côté gauche où Gabriel Silva manque son intervention, et prolonge jusqu'au second poteau où Angel Di Maria fusille Stéphane Ruffier.

4-0 (84ème) : Diaby participe au festival ! Thomas Meunier déborde sur le côté droit et relaye Julian Draxler. Contré, l'Allemand revient sur ses pas et centre fort vers le second poteau où Edinson Cavani manque sa reprise. En embuscade, Moussa Diaby termine au second poteau à ras de terre.

L'HOMME DU MATCH

Marco Verratti. Le Paris Saint-Germain réussit une prestation aboutie, et le milieu italien n'y est pas pour rien ! Roi dans l'entre-jeu, Gufetto s'est montré impeccable dans la remontée de balle et dans l'orientation du jeu. Sur le premier but, l'international transalpin trouve l'espace et la passe piquée impeccable pour Julian Draxler... un modèle du genre qui n'est pas sans rappeler un certain Thiago Motta. Avec plus de profondeur.

LES NOTES

PSG : Areola (6.5) - Meunier (6.5), Thiago Silva (8), Kimpembe (6.5), Bernat (6.5) - Verratti (7.5), Diarra (4) puis M.Diaby (6), Rabiot (6) - Di Maria (7), Cavani (6), Draxler (7).

ASSE : Ruffier (5) - Gabriel Silva (3), Perrin (4), Subotic (4.5), Kolodziejczak (4), Monnet-Paquet (3) - Selnaes (4), M'Vila (5.5) - Salibur (4.5), Khazri (5) - Diony (3).

LES CONSÉQUENCES

Paris passe la cinquième ! Dominateurs, solides en défense et inspirés offensivement malgré les absences de Kylian Mbappé et Neymar, les joueurs de la capitale montrent un visage enthousiasmant à trois jours de se rendre à Anfield. Thomas Tuchel s'offre, lui, un départ canon comme entraîneur avec un joli cinq à la suite, qu'il est le premier à réussir. Le jeu se met en place, la défense se resserre et la MCN devrait revenir au complet pour la Ligue des Champions : de beaux progrès à confirmer face au finaliste de la dernière édition.

L'ASSE prend une claque. Sans montrer une prestation indigente non plus, les Ligériens sont logiquement tombés face à plus fort qu'eux. La faute à une tactique parisienne pour repousser le bloc vert au plus bas. La faute, également, à une attaque loin d'être emballante. En partie à cause des absences de Rémy Cabella et à un Kevin Monnet-Paquet loin d'être à l'aise sur son côté droit. Jean-Louis Gasset a tenté la défense à cinq, un plan vraisemblablement à revoir... mais toutes les équipes n'ont pas la puissance offensive du Paris Saint-Germain.

Photos Matchs : Paris SG 4 - 0 ASSE

Réagissez à l'article "L'ASSE sombre au Parc (analyse et notes)"