L1

L'équipe-type de la 11ème journée

Commentaire(s)

Retrouvez l'équipe-type de la rédaction de MadeInFoot.com suite à la 11ème journée de Ligue 1.

L'équipe-type de la 11ème journée de MadeInFoot

Placide (8) : Le Stade de Reims a glané une victoire inespérée, samedi soir, contre Montpellier. Si les Champenois ont pu rester dans le match jusqu'à la réalisation salvatrice signée Moukandjo, c'est en grande partie grâce à la prestation sublime de leur portier. Vigilant, explosif dans ses sorties et déterminant sur de nombreuses tentatives héraultaises, le gardien a réalisé un match plein. En sus, de la chance quand il apparaissait battu.

Aurier (6,5) : Entrée en jeu suite à l'expulsion de Gregory Van der Wiel, l'ivoirien a rassuré. En difficulté lors de ses dernières sorties avec le club de la capitale, le joueur prêté par Toulouse (avec option d'achat) s'est montré très solide sur son couloir droit. Il aura l'occasion de confirmer dès samedi prochain, à Lorient.

Bisevac (7) : Le défenseur serbe a rendu une copie très propre, hier soir, dans la probante victoire obtenue contre l'Olympique de Marseille. Souvent bien placé et rugueux dans les duels, l'ancien défenseur de Valenciennes ne s'est pas laissé prendre par l'attaque de feu olympienne et notamment face à André-Pierre Gignac.

Perrin (6,5) : La belle semaine des Verts (2 succès en L1 et un nul à Milan en Europa League) doit beaucoup au retour de Loïc Perrin dans le onze de Christophe Galtier. Si Florentin Pogba avait relativement bien assuré son intérim, son intelligence dans le placement et sa propreté dans la relance avaient réellement manqué à l'ASSE.

Tabanou (6) : A 25 ans, Franck Tabanou semble avoir réussi sa reconversion au poste de latéral gauche. Solide défensivement, l'ancien Toulousain apporte beaucoup devant, grâce notamment à une qualité de centre qui fait partie des meilleures dans l'Hexagone.

Doucouré (7) : À l'origine du premier but et auteur du second. Auteur d'un match plein puisque présent dans tous les bons coups. Il a impulsé de nombreuses actions collectives de toute beauté et a régné en maître dans l'entrejeu, perforant à plusieurs reprises le rideau défensif des Dogues. Son entente avec Paul-Georges Ntep détonne ! Un coffre énorme et une capacité à répéter les efforts impressionnante. Un tout bon.

Matuidi (7) : Blaise Matuidi semble avoir retrouvé son troisième poumon. Après l'expulsion de Van der Wiel, l'international français a tout simplement fait le travail pour deux. Précieux dans la récupération et capable de se projeter sans cesse vers l'avant, il semble être redevenu indispensable dans l'entrejeu parisien.

Ferreira-Carrasco (8) : Deux passes décisives et un but, l'attaquant belge est assurément l'homme fort du moment de l'AS Monaco, qui a peut-être lancé sa saison, à Bastia (1-3). A 21 ans, il confirme petit à petit les espoirs placés en lui depuis quelques années maintenant.

Eduardo (9,5) : Premier joueur a inscrire un quintuplé en Ligue 1 depuis 1984 (Tony Kurbos avait inscrit 6 buts avec Metz face à Nîmes, 7-3), Carlos Eduardo est entré dans l'histoire du championnat de France, hier soir, lors de la victoire de l'OGCN sur la pelouse du Roudourou de Guingamp (2-7). Mieux, la plupart de ses réalisations sont de toute beauté. Impressionnant.

Ntep (8) : L'habituel buteur du Stade Rennais s'est mué en passeur, hier après-midi. Et grand bien lui en a pris. Par deux fois, l'international Espoirs tricolore a profité de sa capacité de débordement pour délivrer des passes qui n'ont pas de "décisives" que le nom. Sa montée en puissance coïncide avec la bonne forme actuelle des hommes de Montanier. A confirmer.

Pléa (7,5) : Impliqué sur six des sept buts Niçois, dimanche, à Guingamp, l'attaquant du Gym, arrivé cet été de l'OL, a mis à mal une défense bretonne totalement dépassée. Une prestation très aboutie, qui appelle, là encore, à confirmation.