L'équipe-type de la 30e journée


L'équipe-type de la 30ème journée de L1.
L'équipe-type de la 30ème journée de L1.

Auteur d'un succès retentissant à Troyes (0-9) hier, le PSG place cinq représentants dans l'équipe-type de la 30e journée de L1, composée par MadeinFOOT. Pour compléter le XI, la rédaction a dû aller chercher du côté de Rennes, Nice, Marseille et Guingamp...

L'équipe-type de la 30e journée

Mandanda (OM) : 9/10, comme le nombre d'arrêts qu'il a effectués sur les frappes lorientaises, samedi après-midi (1-1). Son record en Ligue 1 cette saison.

Martins-Pereira (Guingamp) : Une passe décisive pour Privat, sur le second but guingampais contre St-Etienne (2-0), pour couronner une prestation très solide dans son couloir droit.

Baysse (Nice) : Avec Yoan Cardinale, auteur de plusieurs arrêts décisifs, il a permis à Nice de maintenir un score nul et vierge à la pause à Montpellier, grâce à plusieurs interventions défensives importantes. Moins de travail dans le deuxième acte, où il s'est contenté d'annihiler les rares offensives héraultaises.

Diagne (Rennes) : Rentré à la mi-temps contre Lyon (2-2), c'est lui qui a redonné l'espoir au Stade Rennais, en reprenant victorieusement au 2e poteau un corner frappé par Dembélé, alors que le score était de 0-2 pour les visiteurs. Surtout, il a consolidé la défense bretonne, avec pas moins de 10 ballons récupérés en seulement 45 minutes !

Kurzawa (PSG) : 4 interceptions à Troyes (0-9) et une grosse activité offensive sur son côté gauche, récompensée par une passe décisive pour l'un des quatre buts marqués par Ibrahimovic (voir plus bas).

André (Rennes) : Enorme travail effectué par l'ancien Ajaccien dans l'entre-jeu, avec 17 ballons récupérés et 10 duels aériens gagnés ! Dommage que tout cet abattage ne s'accompagne pas d'une meilleure justesse dans la relance : seulement 61% de passes réussies pour le milieu Rennais.

Seri (Nice) : L'ivoirien a imposé sa loi au milieu, sur la pelouse de La Mosson (2 tacles, 4 interceptions, 77 ballons touchés, 4 passes avant un tir...). À l'heure de jeu, c'est lui qui a trouvé Valère Germain d'une merveille de passe en profondeur entre les défenseurs, pour l'ouverture du score du Gym.

Pastore (PSG) : Un but somptueux sur ses deux tirs cadrés (3 tentatives au total), une passe décisive bien sentie pour le dernier but d'Ibrahimovic et plusieurs gestes de grande classe sur ses 113 ballons touchés (record du match)... Javier Pastore n'est plus très loin de son meilleur niveau !

Di Maria (PSG) : Aucun tir sur les 60 minutes de jeu auxquelles il a participé, mais une grosse activité pour sceller le succès parisien à Troyes. Auteur d'une passe décisive, il a été à l'origine de la majeure partie des offensives du PSG (9 centres, 2 passes avant un tir).

Ibrahimovic (PSG) : Match quasi-parfait pour le suédois, auteur de quatre réalisations toutes plus belles que les autres et d'une passe décisive spectaculaire pour Pastore. S'il fallait retenir un point négatif sur la prestation du suédois, c'est son faible ratio de passes réussies (76% sur ses 29 passes tentées).

Cavani (PSG) : Déçu de ne pas avoir été titularisé à Chelsea trois jours plus tôt, l'uruguayen a passé ses nerfs sur les malheureux Troyens, en inscrivant un doublé (sur ses 5 frappes cadrées) et en délivrant une passe décisive.

Réagissez à l'article "L'équipe-type de la 30e journée"