L1

Les Verts laissent l'OM passer devant... (résumé et notes)

Commentaire(s)

Invaincu depuis plus d'un mois, l'OM a poursuivi sa bonne série en s'imposant à domicile face à Saint-Etienne (2-0). Cette victoire, la première face à une équipe du top 4 cette saison, est importante pour les Marseillais puisqu'elle leur permet de passer 4es, devant l'ASSE.

Ligue 1 - 27ème journée
Olympique de Marseille - AS St-Etienne : 2-0 (2-0)
Buts : Balotelli (12ème) et Thauvin (21ème) pour l'OM.

Voilà un mois que l'OM enchaîne les succès, trois en quatre matchs avant ce dimanche, mais s'il fallait bien en empocher un, c'était celui-ci. Face à Saint-Etienne, 4e au coup d'envoi et concurrent direct dans la course aux places européennes, les Marseillais n'ont pas manqué l'occasion de faire un nouveau bond au classement, en passant d'un point devant leur adversaire du soir pour s'installer au pied du podium à cinq longueurs de Lyon (3e) et dix de Lille (2e).

Cette nouvelle bonne performance, qui prolonge à cinq matchs la série d'invincibilité de Mario Balotelli et ses coéquipiers (4 victoires pour 1 nul), porte une fois de plus le sceau de l'attaquant italien, auteur de son quatrième but depuis son arrivée cet hiver. Sur un corner de Thauvin, sa volée du droit dos au but et malgré le marquage de Loïc Perrin a parfaitement lancé l'OM (12ème), dont il est désormais le deuxième meilleur buteur de la saison. Il aurait pu ouvrir le score six minutes plus tôt lorsqu'il s'est retrouvé seul face à Ruffier, mais le portier Stéphanois a remporté son premier duel du match (6ème).

Thauvin fait le break sur pénalty

Les Verts ont rapidement tenté de réagir, en s'appuyant eux aussi sur leur meilleure arme offensive. Depuis l'angle de la surface, Wahbi Khazri est habilement passé entre Ocampos et Sakai avant d'adresser un centre tendu devant les buts de Mandanda, que Bouna Sarr a dévié en corner juste avant que Pierre-Yves Polomat ne le reprenne pour remettre les deux équipes à égalité (15ème). Le deuxième (et dernier) but de cette rencontre ne fut pas celui de l'égalisation, mais du break pour l'OM.

A la 21ème minute, Florian Thauvin a transformé avec beaucoup de sang-froid un pénalty provoqué par une main de Debuchy, consécutif à une frappe d'Ocampos. Excellent ce soir, l'ancien Bastiais aurait pu s'offrir le doublé seulement trois minutes après son but s'il avait fait preuve de davantage de précision pour convertir une nouvelle offrande d'Ocampos, qui s'est régalé des errances défensives stéphanoises dans la première demi-heure.

Le système convertible de Rudi Garcia

Cette entame de match totalement manquée a plombé les Verts, à qui les hommes de Rudi Garcia ont progressivement laissé le ballon par la suite, mais qui n'ont jamais semblé en capacité de remonter le score. Il faut dire que l'entraîneur Phocéen, qui avait encore laissé de nombreux cadres sur le banc au coup d'envoi (Payet, Strootman, Rami, Gustavo), avait bien préparé son plan de jeu défensif. Au 3-4-3 de Jean-Louis Gasset, il a opposé un 4-4-2 classique, convertible en 5-2-3 sur les phases sans ballon. Ocampos passait alors dans le couloir gauche pour bloquer Debuchy, tandis que Germain avait la tâche de contenir la rampe de lancement M'Vila.

Appliquée à la lettre, même par Balotelli et Thauvin, chargés du pressing sur Perrin et Kolodziejczak, cette animation tactique a muselé les Foréziens. A l'exception de deux frappes de Romain Hamouma, la première complètement ratée (57ème) et l'autre repoussée par Ocampos (68ème), la défense marseillaise, guidée par un axe Kamara - Caleta-Car décidément très solide, n'a jamais été inquiétée. Elle n'a d'ailleurs encaissé que deux buts depuis l'entame de cette fameuse série de cinq matchs sans défaite. Une attaque revigorée, une défense new look et un entraîneur enfin inspiré, l'OM a décidément bien changé ces dernières semaines.


LES NOTES

OM : Mandanda (5) - B.Sarr (5), Kamara (7), Caleta-Car (6), Sakai (5) - Thauvin (7), M.Lopez (6), M.Sanson (7), Ocampos (7) - Germain (5), Balotelli (6).

ASSE : Ruffier (4) - Perrin (3) puis Beric (5), Subotic (4), Kolodziejczak (5) - Debuchy (4), Aït-Bennasser (5), M'Vila (5), Polomat (5) - Cabella (3) - Hamouma (3), Khazri (6).

Commentaire(s)