L1

Les Verts s'offrent un très beau rebond (résumé et notes ASSE-OGCN)

Commentaire(s)
L'AS Saint-Etienne a dominé l'OGC Nice (4-1), ce mercredi soir en Ligue 1.
L'AS Saint-Etienne a dominé l'OGC Nice (4-1), ce mercredi soir en Ligue 1.

Tombée à Rennes dimanche après-midi (2-1), pour la toute première défaite de Claude Puel sur le banc ligérien, l'AS Saint-Etienne a parfaitement corrigé le tir en dominant l'OGC Nice (4-1), ce mercredi soir dans le cadre de la 16ème journée de Ligue 1.

Ligue 1 - 16e Journée

Saint-Etienne
4 - 13 - 1 Nice
D. Bouanga (P.) 11'
R. Hamouma 38'
W. Fofana 40'
D. Bouanga 58'
14' K. Dolberg

Déterminés à se racheter devant leurs fidèles et bruyants supporters, les Verts réalisaient une très bonne entame. Mordants, offensifs et très haut sur le terrain, dans un 4-2-3-1 inédit, les Ligériens se créaient la première très sérieuse occasion du match. Sur un centre venu de la droite, Robert Beric ne parvenait pas à catapulter le cuir dans les filets, expédiant sa reprise du gauche hors cadre (7ème). Sur cette action, précédemment à la reprise de l'avant-centre slovène, Youcef Atal avait maladroitement dévié le ballon de la main. Mis au courant par l'assistance vidéo, l'arbitre central, après visionnage de l'action, accordait un penalty à l'ASSE (9ème). D'un plat du pied droit croisé et puissant, Denis Bouanga se chargeait de le transformer malgré le bon plongeon de Walter Benitez (1-0, 11ème). Un avantage mérité pour les coéquipiers de Loïc Perrin, qui s'avérait finalement de très courte durée. Sur un coup-franc bien placé, Wylan Cyprien, d'une frappe puissante du pied droit, contraignait Stéphane Ruffier à la parade. Mais le ballon, difficilement repoussé par le dernier rempart forézien, arrivait dans les pieds de Kasper Dolberg, qui, de près, sans marquage, le propulsait dans le but du droit (1-1, 15ème). Très vite rattrapés au tableau d'affichage, les Verts n'étaient, malgré tout, pas sonnés.

L'ASSE concrétise sa domination en fin de mi-temps

Mieux, ils repartaient de suite de l'avant et reprenaient la maîtrise des débats. Ainsi, après s'être défait de Youcef Atal, Denis Bouanga expédiait une frappe limpide du pied droit en direction de la lucarne. Il fallait alors une sublime parade de Walter Benitez pour conserver ce score de parité (27ème). Passé proche de la correctionnelle, l'OGC Nice répliquait peu après. Sur une nouvelle frappe vicieuse de Wylan Cyprien, détournée avec difficulté par Stéphane Ruffier, Pierre Lees-Melou avait le but ouvert mais n'attrapait pas le cadre sur son plat du pied droit (30ème). Romain Hamouma, côté ASSE, n'avait ensuite pas plus de réussite sur une frappe rasante du droit, consécutive à une magnifique remise de Robert Beric (35ème). Mais le numéro 21 des Verts, quelques instants plus tard, sur une offrande de Franck Honorat, parvenait à régler la mire et trompait Walter Benitez d'un enroulé du pied droit petit filet (2-1, 38ème). Dans un gros temps fort, l'AS Saint-Etienne avait alors le ballon du break mais Robert Beric, pourtant seul aux six mètres, se déchirait de manière inhabituelle sur sa tentative de reprise du droit (39ème). Un raté énorme, qui s'avérait sans conséquence... En effet, sur un corner obtenu par Miguel Trauco, très bien botté de la gauche par Denis Bouanga, Wesley Fofana surgissait au premier poteau et décroisait sa tête dans la lucarne opposée (3-1, 40ème).

Les Verts tout en maîtrise

Auteurs de leur meilleure mi-temps de la saison, les Verts revenaient sur la pelouse toujours aussi fringants, après quinze minutes de repos bien méritées. Les Niçois, eux, ne pouvaient pas faire bien pire que lors du premier acte et affichaient un semblant de sursaut d'orgueil. Pierre Lees-Melou, contré sur sa tentative du pied gauche (46ème), puis Wylan Cyprien, auteur d'un coup-franc hors cadre (49ème), décochaient les premières banderilles de cette seconde période. Mais l'ASSE était bel et bien souveraine dans son Chaudron. Parfaitement décalé par Romain Hamouma, Denis Bouanga, d'une frappe enroulée du droit, obligeait Walter Benitez à intervenir (52ème). En très grandes difficultés face au Gabonais, Youcef Atal était alors remplacé par Patrick Burner (56ème). Mais ce changement s'avérait infructueux. Sur un coup-franc parfaitement botté du pied droit par Romain Hamouma, le nouvel homme fort de l'attaque stéphanoise faisait mouche d'une tête décroisée (4-1, 58ème). La rencontre était pliée ! Plus rien n'était alors à signaler jusqu'au coup de sifflet final, hormis une énième frappe hors cadre de Wylan Cyprien (85ème), décidément bien malheureux en ce mercredi soir malgré une belle débauche d'énergie. Sa formation, qui concède sa sixième défaite de rang loin de l'Aliianz Riviera, recule à la 14ème place du classement (20 points). Les Verts, eux, tiennent leur match référence. Particulièrement séduisants, les hommes de Claude Puel grimpent au 5ème rang (25 points).

Photos Matchs : Saint-Etienne 4 - 1 Nice