Trois Stéphanois dans l'équipe-type de la 6e journée


On retrouve un Parisien, trois Stéphanois, un Lyonnais, deux Lillois, un Nîmois, deux Bordelais et un Montpelliérain dans l'équipe-type de la 6e journée, concoctée par la rédaction de MadeinFOOT.

L’ÉQUIPE-TYPE DE LA 6E JOURNÉE

  • Paul Bernardoni (Nîmes) : Bernard Blaquart le sait, il a plus d'atouts offensifs que défensifs... mais, lorsque l'arrière-garde est dépassée, son gardien fait des merveilles ! Impeccable dans ses sorties aériennes, le joueur prêté par Bordeaux a rassuré ses partenaires et s’est offert des parades magnifiques sur une frappe de Falcao, une tête de Glik ou face à une très jolie frappe enroulée de Sofiane Diop. Une prestation précieuse pour une nouvelle belle opération nîmoise à Monaco (1-1).
  • Thomas Meunier (PSG) : le latéral belge a été impliqué sur tous les buts parisiens, dimanche à Rennes (1-3). D'abord à l'origine de la passe pour Draxler amenant l'égalisation de Di Maria, Meunier a inscrit le second but, avant d'offrir un caviar à Choupo-Moting pour clore le spectacle offensif du PSG au Roazhon Park. De quoi lui faire gagner du crédit à environ un mois du retour de Dani Alves.
  • José Fonte (Lille) : impeccable défensivement (7 ballons récupérés, 4 duels gagnés sur 5), le champion d’Europe portugais s’est surtout distingué pour son apport offensif, avec un but et une passe décisive pour mener le LOSC vers le succès devant le FC Nantes (2-1).
  • Daniel Congré (Montpellier) : le défenseur central gauche Montpelliérain a eu du travail pour contenir Allan Saint-Maximin et le latéral très offensif de l’OGC Nice Youcef Atal. Il s’en est très bien sorti, en récupérant plusieurs ballons chauds dans le dos d’Ambroise Oyongo. De plus, il s’est appliqué à bien relancer (7 ballons long réussis sur 8, 87% de passes réussies), notamment sur sa passe verticale amenant l’unique but de Laborde (1-0).
  • Timothée Kolodziejczak (St-Etienne) : après avoir cru le faire contre Amiens début septembre (0-0), le néo-Stéphanois a cette fois bel et bien inscrit son premier but sous ses nouvelles couleurs, face à Caen (2-1). Au-delà de ça, il a réussi à tenir son couloir avec 4 dégagements et 1 tacle réussis.
  • Thiago Mendes (Lille) : auteur de 3 interceptions, 4 tacles et 8 duels gagnés dans l’entre-jeu, il a réussi à se projeter et à se montrer décisif face au but nantais, avec notamment une passe pour Fonte sur corner.
  • Yann M’Vila (St-Etienne) : le milieu des Verts a participé à sonner la révolte après l’ouverture du score caennaise. Véritable maestro dans l’entre-jeu, malgré un taux de passes réussies anormalement bas (69%), il aurait inscrit son premier but de la saison si sa frappe n’avait pas heurté le poteau de Brice Samba.
  • Bertrand Traoré (Lyon) : vexé de ne pas avoir débuté le match de Champions League à City, le burkinabé a réalisé une performance XXL dans l’Olympico (4-2). Au-delà de son magnifique doublé (sur ses deux seules frappes cadrées du match), il a provoqué le pénalty transformé par Fekir et le carton rouge reçu par Caleta-Car.
  • Yannis Salibur (St-Etienne) : dans son couloir, l'ailier prêté par l'En Avant Guingamp s'est démené, se montrant très entreprenant et très inspiré. La défense caennaise a souffert face à ses accélérations, ses dribbles (4 réussis sur 5 tentés) et ses changements de rythme. Après avoir vu son but refusé pour un hors-jeu limite, il a obtenu un penalty obtenu après le repos et une standing ovation du Stade Geoffroy-Guichard pour sa sortie à vingt minutes du terme.
  • François Kamano (Bordeaux) : auteur de son quatrième but de la saison sur une merveille de frappe enroulée, il est certainement le Bordelais le plus régulier depuis la reprise. Deux ans après son arrivée en provenance de Bastia, il s’impose enfin comme un titulaire en puissance au sein de l’attaque girondine.
  • Andreas Cornelius (Bordeaux) : les Bordelais ont un nouveau profil en pointe, et il va servir ! Moins rapide que De Préville, plus puissant que Briand, le Danois s'est souvent démarqué en pointe pour servir de point d'appui à François Kamano sur les longs ballons venus de derrière. Conservation de balle, orientation du jeu, souvent dos au but : l'attaquant a étalé toute sa palette jusqu'à offrir une superbe passe décisive pour le deuxième but girondin signé Karamoh.

Réagissez à l'article "Trois Stéphanois dans l'équipe-type de la 6e journée"