Mercato

Claude Puel et l'ASSE veulent rapatrier Islam Slimani !

Commentaire(s)
Islam Slimani, ici sous les couleurs de l'AS Monaco.
Islam Slimani, ici sous les couleurs de l'AS Monaco.

En quête d'un renfort pour sa ligne offensive, l'AS Saint-Etienne étudierait la possibilité de recruter Islam Slimani (32 ans) lors du prochain mercato d'hiver.

Sur une série de six défaites de rang en Ligue 1, l'AS Saint-Etienne a entamé cette trêve internationale à une inquiétante quinzième place du classement. Bloqué à 10 points depuis la quatrième journée et son départ canon (3 victoires, 1 nul), le club ligérien est clairement dans le dur ces dernières semaines. En difficulté sur le plan défensif (15 buts encaissés), les Verts peinent également dans le secteur offensif, avec seulement 10 buts marqués en 10 sorties, soit la troisième pire attaque de l'élite. Pour remédier à cet épineux problème, le club forézien, qui a été tout proche de s'offrir les services de M'Baye Niang (Stade Rennais FC) lors des dernières heures du marché estival puis en tant que joker, serait toujours en quête d'un renfort pour sa ligne d'attaque. Selon les informations rapportées par L'Equipe, les dirigeants ligériens auraient même déjà un nom précis en tête pour le prochain mercato hivernal, celui d'Islam Slimani (32 ans).

Auteur d'une très belle saison 2019-2020 avec l'AS Monaco (9 buts et 7 passes décisives en 18 matches de Ligue 1), l'avant-centre se morfond à Leicester City, où il est encore sous contrat jusqu'au 30 juin 2021. L'international algérien (26 sélections, 12 buts) n'a, en effet, disputé que 19 petites minutes en Premier League avec les Foxes cette saison et serait logiquement ouvert à un prêt dès cet hiver pour retrouver du temps de jeu. Dans le Forez, le Fennec pourrait retrouver son ancien entraîneur à Leicester, Claude Puel, avec qui il a déjà travaillé entre octobre 2017 et juin 2018. Le quotidien sportif précise par ailleurs que les bonnes relations entre les deux clubs avec le récent transfert de Wesley Fofana en Angleterre pourraient faciliter les négociations. Mais ces dernières s'annoncent toutefois serrées. En effet, selon nos confrères, l'ASSE ne disposerait que d'une enveloppe de 1,5 million d'euros pour finaliser ce dossier. Le joueur, qui émarge à environ 380 000 euros mensuels, devra donc faire des grosses, très grosses concessions. Affaire à suivre.