Mercato

Wesley Fofana ne compte pas s'en aller (info Madein)

Commentaire(s)

Si les convoitises qu'il suscite ne faiblissent pas, Wesley Fofana continue d'imaginer son avenir à court terme à l'ASSE. Dans son esprit, il ne bougera pas cet été.

Un léger frisson a dû parcourir le dos de Claude Puel, ce matin, lorsqu'il s'est arrêté sur la page 22 du journal L'Equipe. "Fofana, la tentation du départ", peut-on lire en grosses lettres chez nos confrères, qui expliquent que le jeune défenseur de 19 ans, adoubé par son entraîneur, s'interroge sur son avenir. Soucieux du niveau auquel la formation stéphanoise, fortement remaniée, évoluera cette saison, il aurait surtout mal encaissé les conditions salariales offertes à la recrue Adil Aouchiche (80 000 euros mensuels et une prime à la signature de 4 M€), quand sa prolongation, actée au printemps dernier, ne lui a permis de faire grimper son salaire qu'à 75 000 euros, avec une prime de 450 000 euros.

Des affirmations accueillies avec beaucoup de circonspection dans l'entourage du joueur, où l'on dément toute velléité de départ. Fofana reste sur la même ligne de conduite depuis l'hiver dernier et les premières marques d'intérêt formulées à son sujet : avec seulement 27 matchs dans les jambes depuis ses débuts en pro, il y a à peine plus d'un an (le 18 mai 2019 face à Nice), il estime avoir besoin d'une saison pleine dans son club formateur avant d'aller voir plus haut et considère Puel comme l'entraîneur idéal pour accompagner sa progression.

Leicester est bien à l'affût

L'intérêt de Leicester, en revanche, est bien réel et pourrait permettre à l'ASSE de faire monter les enchères autour de sa pépite, également convoitée par le Milan AC. Les dirigeants stéphanois, qui tentent d'alléger leur masse salariale en cherchant des portes de sortie à Wahbi Khazri, Lois Diony et autre Yann M'Vila, ont aussi besoin de liquidités et pourraient se laisser tenter par une belle opportunité de vente avant la clôture du mercato, dans un mois. Fofana, lui, reste focalisé sur l'aspect sportif et sa deuxième saison chez les Verts. Claude Puel peut se rassurer.