ASSE

La réception des Girondins : "Pas le match de la peur" pour Yvan Neyou

Yvan Neyou, le milieu de terrain de l'AS Saint-Etienne.
Yvan Neyou, le milieu de terrain de l'AS Saint-Etienne.

Après trois match nuls inauguraux suivis de deux défaites, l'AS Saint-Etienne est actuellement dans la zone rouge, engluée à la dix-neuvième place du classement (3 points). Avant la réception cruciale des Girondins de Bordeaux, programmée samedi soir (21 heures, Stade Geoffroy-Guichard) dans le cadre de la 6ème journée de Ligue 1, Yvan Neyou (24 ans) est revenu sur le début de saison compliqué des Verts. Le milieu de terrain relayeur, face à la presse hier midi, n'a pas souhaité céder à la panique et a même affiché une certaine confiance quant à la capacité de son équipe à retrouver rapidement une position plus conforme à son standing.

"19ème ? Oui, ça pique !"

"Je ne sais pas si on peut parler de danger, cela fait seulement cinq journées, il n'y a encore rien de figé. En début d'année dernière, on était mieux niveau comptable et tout le monde nous voyait terminer autrement. Une chose est certaine : nous ne sommes pas à notre place. Ce n'est pas le match de la peur, on y va pour gagner et pour faire plaisir à tous ceux qui soutiennent Saint-Étienne", a indiqué le numéro 19 de l'ASSE. "Nous avons une équipe avec des joueurs capables d'espérer une meilleure place dans le championnat. Ce que je veux dire, c'est qu'à la 38ème journée, le 19ème descend, ça signifie qu'il n'a pas le niveau Ligue 1. Je n'estime pas qu'on a une équipe qui n'a pas le niveau L1 et c'est la cinquième journée. Alors oui, ça pique, on se regarde droit dans les yeux, on n'est pas content d'être à cette place là", a ajouté le Camerounais, qui a annoncé du mieux pour la suite.

"Je vois pas une équipe résignée"

"La confiance est là, pour ma part et pour l'équipe, je ne vois pas une équipe résignée, on veut travailler et faire mieux sur les prochains matches. Nous n'avons pas eu des adversaires faciles. On se rend compte que contre des équipes non-européennes on a pêché la saison dernière, on devra être très attentifs. On va s'appuyer sur les matches de l'année dernière face à Bordeaux, on essaye de repenser aux bons moments mais on ne va pas se dire que comme on a gagné deux fois la saison dernière on va automatiquement les battre", a poursuivi l'ancien joueur du Sporting Braga, qui espère fêter les 90 ans du Chaudron par un succès. "Rien que quand on a égalisé contre Lille (Ndlr, le 21 août dernier, 1-1, 3ème journée de Ligue 1), je me suis dit 'put*** si on avait gagné ce match ça aurait été beau'. Samedi, c'est l'occasion de gagner pour les 90 ans du stade, c'est un évènement important", a conclu Yvan Neyou.