ASSE

Le président Romeyer fait un point sur la vente du club

Loïc Poyade
Roland Romeyer, le président du directoire de l'AS Saint-Etienne.
Roland Romeyer, le président du directoire de l'AS Saint-Etienne.

Hier après-midi, l'AS Saint-Etienne a officiellement inauguré le Centre sportif Robert-Herbin. Évidemment présent pour l'occasion, Roland Romeyer (76 ans), le président du directoire du club ligérien, s'est confié sur la vente de l'ASSE, officiellement en vente depuis avril dernier. Le dirigeant forézien espère que celle-ci sera actée "avant la fin de cette première partie de saison".

"Le problème avec la vente du club c’est que ce n’est pas une épicerie… On a annoncé au mois d’avril, les deux actionnaires, qu’on vendait le club pour un problème de succession et pour permettre au club de peut-être un jour rivaliser avec ceux qui sont très riches. Nous avons confié, et signé un mandat avec KPMG qui est spécialiste de la vente et qui examine les candidatures, les contrôle financièrement, voit le projet sportif qu’ils présentent. Mais cela ne se fait pas comme ça", a rappelé Roland Romeyer dans des propos rapportés par Le Progrès et Radio France Bleu Saint-Etienne Loire. "J’espère qu’on pourra y arriver assez rapidement, qu’on trouvera les successeurs adéquates, pour les valeurs, pour le personnel qui est en place et qui est de qualité. Pour aider le club financièrement aussi car ce qu’il nous manque, à Bernard Caïazzo et à moi, c’est ça. On n’a pas une fortune comme celle de François Pinault ou tous ceux qui sont devant. À un moment ou un autre on va bien finir par y arriver c'est obligé. Moi je souhaiterais que cela se fasse avant la fin de l'année civile. Si l'on trouve le bon candidat, qui répond à nos critères, le changement cela ne pourra normalement qu'être bénéfique pour le club. Pour, compte tenue de notre ADN, de nouveau jouer les cinq ou six premières places", a ajouté le président stéphanois.