ASSE

Les coups de gueules de Galtier et Sall

Commentaire(s)
Galtier tire à boulets rouges sur certains de ses joueurs.
Galtier tire à boulets rouges sur certains de ses joueurs.

Saint-Etienne pourrait tout gâcher en cette fin de saison. Battu à Bastia, le club pourrait compter cinq longueurs de retard sur le podium à l'issue de cette journée. Galtier et Sall ne digèrent pas, et l'ont fait savoir.

L'AS Saint-Etienne a manqué une belle occasion et aurait pu mettre les Girondins de Bordeaux à sept points hier soir, en l'emportant à Bastia. Mais, incapables de répondre au défi imposé par les corses, les Verts se sont inclinés logiquement et voient leur série d'invincibilité s'arrêter de manière brutale. Ils ne remontent donc pas provisoirement sur le podium et pourraient voir Monaco s'envoler avec la troisième place en cas de victoire sur Toulouse.

Pourtant, le mot d'ordre est la solidarité du côté de l'ASSE. Menés par un Galtier qui sait motiver ses troupes, les stéphanois n'ont cette fois-ci pas su afficher leur volonté habituelle, ce qui n'a pas vraiment été du goût de l'entraîneur, annoncé partant en cas de non qualification pour la Ligue des Champions à la fin de la saison. S'il pense à un départ, Christophe Galtier est toujours l'entraîneur de l'équipe et a fait savoir à celle-ci le fond de sa pensée après la rencontre.

Sall se lâche aussi

"La vérité du vestiaire, c'est que chacun pense à sa petite gueule. Si on continue comme ça, on va finir à soixante points et gâcher une saison certes pas exceptionnelle en terme de qualité de jeu, mais elle l'était en terme de résultats." lâchait Galtier après le match, fusillant sa propre équipe avant d'en remettre une couche et de prendre ses responsabilités de coach : "Les états d'âme c'est pour le 24 mai, après la fin du Championnat. Là, j'ai trop de joueurs qui pensent de manière individuelle. Or, notre force a toujours été notre collectif. Peut-être suis-je aussi un des responsables de cette situation, à force de trouver des circonstances atténuantes.".

Pourtant, Bayal Sall a rappelé que l'équipe avait été prévenue par le coach au sujet des bastiais : "Certains ont oublié que cela allait être un match compliqué. Pourtant le coach nous avait dit que nos adversaires allaient nous insulter, nous traiter de tous les noms." rappelle Sall, qui suit visiblement l'avis de son entraîneur, soulignant l'individualisme de certains : "C'est à nous de répondre présents et de jouer. On n'a pas su le faire, on n'a pas joué. Certains ne font pas assez d'efforts pour l'équipe. Ici il faut être un guerrier, c'est ce qui nous a manqué."