Arsenal

Podolski, Sanogo, Perrin... Wenger fait le point sur le mercato !

Commentaire(s)
Arsène Wenger a évoqué la période de transferts hivernale des Gunners.
Arsène Wenger a évoqué la période de transferts hivernale des Gunners.

Ce matin, en conférence de presse, le manager d'Arsenal, Arsène Wenger, a livré quelques confidences sur le prochain mercato des Gunners. L'Alsacien n'a pas caché qu'il recherchait un défenseur central, tout en laissant entendre que plusieurs joueurs en manque de temps de jeu, comme Yaya Sanogo, pourraient quitter provisoirement la capitale anglaise.

Si le mercato hivernal s'annonce relativement calme en France, il devrait l'être beaucoup moins de l'autre côté de la Manche et notamment à Arsenal, où plusieurs dossiers seront à suivre avec attention durant le mois de janvier. Dans le sens des arrivées, Arsène Wenger souhaite renforcer un axe défensif amoindri par le départ de Thomas Vermaelen pour le Barça, à l'été dernier.

Perrin toujours pisté

Malgré le retour à la compétition de Laurent Koscielny, les Gunners affichent un certain manque à ce poste, où le jeune Calum Chambers a peiné à assurer l'intérim du français. "Il y a un besoin, mais nous attendrons qu'une bonne opportunité se présente. Nous ne voulons pas acheter pour acheter, mais si une bonne occasion arrive, nous la saisirons", a confié Wenger, dans des propos rapportés par The Sun.

Plusieurs noms ont récemment filtré dans la presse, dont celui de Loïc Perrin. Ce matin, le Telegraph a confirmé l'information dévoilée le week-end dernier par le Daily Mirror, selon laquelle le défenseur et capitaine de l'ASSE était dans le viseur des Canonniers. Ces derniers seraient même prêt à mettre 6 millions de livres, soit un peu plus de 7,5 M€, pour s'attacher ses services. Winston Reid (26 ans, West Ham) et Ron Vlaar (29 ans, Aston Villa) sont également des pistes étudiées par la cellule de recrutement londonienne.

Sanogo se rapproche de Bordeaux

Au rayon des départs, Arsenal pourrait laisser filer quelques éléments... en prêt. Si celui de Lukas Podolski (29 ans) vers l'Inter Milan est régulièrement évoqué dans les différents médias britanniques et transalpins depuis quelques semaines, Arsène Wenger a tenu à démentir cette rumeur persistante. "Nous pourrions laisser partir certains joueurs en manque d'expérience en prêt. Ce n'est pas le cas de Podolski, a-t-il assuré. Mais pour d'autres, qui ont besoin de temps de jeu, comme Sanogo, ce n'est pas impossible."

Yaya Sanogo, justement, qui fait l'objet des cours assidues de plusieurs clubs en France. Mais si Saint-Etienne et Lorient se sont positionnés pour l'enrôler lors du prochain mercato, c'est bien Bordeaux qui pourrait rafler la mise. Hier, un dirigeant Girondin confiait au Parisien son optimisme quant à l'éventualité d'un prêt de six mois de l'international Espoirs tricolore. Et les propos tenus ce matin par Wenger n'iront pas le contredire.