ASSE

Ce que les Verts reprochent à Bastia pour Brandao

Commentaire(s)

L'imbroglio autour du cas Brandao n'est toujours pas réglé entre le Sporting Club de Bastia et l'AS Saint-Etienne. Alors que tout semblait ficelé pour la signature de l'attaquant brésilien au sein du club corse, un retournement de situation est intervenu vendredi soir, mettant en péril les négociations. S'en est suivi une guerre des communiqués. Les dirigeants bastiais ont d'abord reproché à leurs homologues stéphanois d'avoir réclamé une indemnité transfert alors que celui-ci devait se conclure gratuitement.

Sur son site internet, l'ASSE a ensuite répondu en évoquant sa "stupeur" vis-à-vis de la réaction bastiaise. "Contrairement à ce qu’affirme le club corse, les dirigeants de l’ASSE n’ont jamais demandé d’indemnité de transfert concernant Brandao, assure la formation stéphanoise dans un communiqué. En revanche, le SC Bastia n’a toujours pas respecté les engagements financiers pris lors du transfert de Sylvain Marchal, en juillet 2012, en ne régleant pas le solde dû, soit 155 680 €."

Au tour de Bastia, ensuite, de répondre. "Suite au communiqué paru ce soir sur le site officiel de l’AS Saint-Etienne, le Sporting Club de Bastia conteste en effet le paiement d’une facture de 50 000 € HT concernant le joueur Sylvain Marchal. Celle-ci étant générée par le fait que le SCB ait été maintenu en Ligue 1 au terme de la saison écoulée (2013-14), si ce n’est que le joueur ne faisait plus partie de l’effectif professionnel. Le Sporting Club de Bastia considère ainsi que ce bonus n’est pas dû, le restant de la somme évoquée ayant été régularisé." En attendant, Brandao est prié de rentrer dans le Forez après cette transaction avortée.